Soutenance de thèse de Zihua Yang (ChemBio)


Lundi 11 décembre 2023
à 14h30

Campus Pierre et Marie Curie
Tour 32-42, salle 101

Zihua Yang doctorante dans l’équipe Chembio de l’IPCM et au Laboratoire de réactivité de surface présentera sa thèse intitulée

« Plasmonic nanoparticle-based enzyme biosensor configurations for the colorimetric assay of phenylalanine »

Résumé
La phénylcétonurie (PCU) est une maladie génétique liée à l’enzyme phénylalanine hydroxylase (PAH). Cette enzyme est impliquée dans le métabolisme normal de la phénylalanine en tyrosine, de sorte que son déficit provoque l’accumulation de phénylalanine (Phe) dans le sang, l’urine et le liquide céphalo-rachidien et la diminution de la concentration de tyrosine. Lorsque la concentration de Phe dépasse un certain niveau dans le sang, elle provoque de graves problèmes neurologiques. Par conséquent, la prise en charge de la phénylcétonurie exige que les patients surveillent leur taux de phénylalanine dans le sang, de sorte qu’un test rapide pour la détermination de la concentration de Phe devrait être très utile. Dans cette étude, nous avons conçu plusieurs capteurs colorimétriques à base de nanoparticules plasmoniques pour la quantification de la Phe sur la base des propriétés optiques des nanoparticules métalliques. Les nanoparticules de métaux nobles présentent des caractéristiques optiques fascinantes, principalement en raison de l’effet de résonance plasmonique de surface localisée (LSPR). Elles absorbent et/ou diffusent la lumière dans la région spectrale du visible au proche infrarouge, en fonction de leur taille, de leur forme, de leur composition et de l’état de leur surface. Ici, le déplacement de la bande LSPR induit par la croissance ou la corrosion des nanoparticules a été utilisé pour mettre en place plusieurs configurations de dosage enzymatique permettant la quantification de la phénylalanine par un simple spectrophotomètre ou même à l’œil nu.

En savoir plus sur l’équipe ChemBio