Supervisory authorities

CNRS

Search




Home > News

Des pommes pour détecter les protéines et autres biomolécules ?

published on

L’acide malique contenu dans les pommes, poires ou grain de raisin est industriellement transformé par auto condensation puis estérification en coumalate de méthyl. L’équipe Chembio a montré que ce coumalate pouvait être un excellent agent de déaromatisation de pyridines ou autres composés aromatiques azotées. Après réaction, mise en œuvre dans des conditions de chimie écoresponsables sans solvant et sans catalyseur, les produits isolés sont de bons fluorophores permettant la détection de protéines ou autres biomolécules. Ce travail est doublement lumineux puisqu’il a fait l’objet d’une feature cover dans le journal ChemSusChem.

https://chemistry-europe.onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/cssc.202100611

http://dx.doi.org/10.1002/cssc.2021003011